Les régions naturelles du Sénégal


Situé entre le Sahel au nord et la grande forêt tropicale, le Sénégal est un pays plat (200 m d’altitude en moyenne) doté d'une superficie de 196 722 km2.

 

Les seuls accidents du relief sont la presqu’île volcanique du Cap-Vert, la falaise de Thiès et les contreforts du Fouta Djalon, qui s'allonge en Guinée. C'est dans ce massif que les quatre fleuves traversant le pays prennent leur source : ce sont le Sénégal, la Gambie, le Saloum et la Casamance.

 

Le Sénégal géographique est d'une diversité exceptionnelle.

 

La région maritime s’étend le long de l’océan, de Saint Louis jusqu'à la Guinée Bissau. Vers le nord, de Dakar à Saint Louis, la côte est formée d'un cordon de dunes entrecoupé de bas-fonds fertiles appelés Niayes. Au sud de Dakar, les falaises de Toubab Dialaw laissent bientôt place à de longue plages de sable fin puis à la mangrove du Saloum, pénétrant loin dans les terres.

 

La région sub-tropicale de basse Casamance présente une végétation très dense. De très grands arbres, de longues rizières, des palmiers et des arbres fruitiers s'épanouissent dans une région où l'eau est abondante.

 

La région soudanienne, au nord et à l’est de la Gambie, est caractérisée par un paysage de forêt claire, puis de savane arborée très sensibles aux feux de brousse.

 

Le Ferlo est la zone nord-est du pays. Un paysage de steppe semi-désertique, peuplée majoritairement par des bergers peuls.

 

Entre le Ferlo et le fleuve Sénégal, la région sahelienne est une zone intermédiaire entre la steppe et le désert.